Choix de page

Comment combattre le stress oxydatif ?

Comment combattre le stress oxydatif ?

Une petite vidéo qui résume tout…

Pour plus de détails, lisez la suite ->

Le stress oxydatif (ou stress oxydant) n’a rien à voir avec le stress psychologique que vous connaissez, celui qui entraîne angoisse et anxiété. Toutefois, nous verrons qu’un lien existe entre les deux.

En fait, le stress oxydatif est un phénomène très agressif qui provoque une oxydation chimique de votre organisme.

Votre corps est attaqué par des molécules généralement nocives (quand elles sont en surnombre par rapport aux antioxydants), les radicaux libres (qui sont, par ailleurs, utiles au bon fonctionnement de votre organisme).

Et, comme le terme « oxydatif » le suggère, c’est en très grande partie l’oxygène que vous respirez qui crée ces empoisonneurs. Ces derniers attaquent les cellules (plus particulièrement la mitochondrie qui produit l’énergie des cellules). Or, l’oxygène vous aide à vivre !

Donc, pourquoi l’oxygène peut être aussi nuisible ? Pourquoi le stress oxydatif apparaît-il ? Quelles sont ses conséquences ? Existe-t-il des solutions pour le limiter ? Je vais répondre à toutes ces questions…

Pourquoi apparaît le stress oxydatif ?

 

Le stress oxydatif, donc l’apparition des radicaux libres (ou espèces oxygénées réactives : EOR), apparaît essentiellement lorsque votre organisme n’est pas en forme, que votre système immunitaire est défaillant et, surtout, quand il y a un déséquilibre entre les radicaux libres – en surnombre – et les antioxydants.

Si votre organisme a un système immunitaire puissant, il arrivera à lutter contre les radicaux libres et parviendra à les détruire. A contrario, si vous êtes malade ou faible, le nombre de vos radicaux libres ne va faire que s’accroître.

Ainsi, si votre corps n’arrive pas à se défendre contre les radicaux libres, ils vous envahiront et vous serez victime du stress oxydatif !

Ce dernier est loin d’être anodin. Il est à l’origine de nombreuses pathologies.

Quelles sont les conséquences du stress oxydatif ?

 

Il entraîne l’oxydation et l’altération d’un grand nombre de substances de votre corps : les protéines, les lipides, les sucres, les membranes cellulaires et même l’ADN. Il provoque la « rouille » des tissus, des muscles, des artères, des cellules nerveuses et cérébrales.

Ainsi, naît l’inflammation qui ronge les télomères se situant au bout des chromosomes : ils ne sont donc plus protégés, ce qui entraîne la mort des cellules.

Conséquence ? Vous subissez un vieillissement prématuré de vos tissus et de vos cellules.

Certaines de vos cellules sont attaquées en leur cœur (dans leur ADN) par les radicaux libres, provoquant des lésions qui, si elles ne sont pas réparées, provoquent des cancers.

Le stress oxydatif est aussi à l’origine de Parkinson, d’Alzheimer, du diabète, des maladies cardiovasculaires, de la fibromyalgie, des allergies, de l’arthrite, de maladies de peau (dermatites, psoriasis, eczéma, etc.), des rides, de l’insuffisance rénale, de la cataracte, de l’emphysème, de l’apnée du sommeil, etc.

Comme vous le voyez, le tableau n’est pas réjouissant, d’autant plus que ses origines sont innombrables et variées.

Les origines du stress oxydatif

 

Elles sont nombreuses :

  • le tabagisme, à cause d’une absorption accrue de monoxyde de carbone.
  • l’alcool, à cause de l’éthanol contenu dans ce dernier.
  • les médicaments : chimiothérapie, radiothérapie, anti-inflammatoires, etc. agissent directement sur les cellules !
  • la pollution intérieure et extérieure et les pesticides et autres perturbateurs endocriniens. La pollution extérieure, dont l’ozone, contraint les poumons à consommer plus d’antioxydants, comme les vitamines C et E, l’urate ou la glutathion. Donc, vos réserves d’antioxydants sont vite épuisées ! Quant aux perturbateurs endocriniens, ils augmentent fortement le nombre des radicaux libres.
  • le soleil et ses rayons UV. Ces derniers se transforment en radicaux libres.
  • l’excès de sport ou la sédentarité. Le sport intensif entraîne une plus grande production de radicaux libres, car il entraîne une augmentation de la consommation d’oxygène. D’où un vieillissement et une mort souvent prématurée. Chez les sportifs de haut niveau, le stress oxydatif pourrait être considéré comme une maladie professionnelle. Toutefois, n’arrêtez surtout pas les activités physiques ! Modéré et régulier, le sport permet de réduire le stress oxydatif en augmentant les défenses antioxydantes.
  • le stress : celui que vous connaissez trop bien pour certains ! Les causes profondes ne sont encore totalement établies, mais il semblerait que le stress attaque les télomères des chromosomes de vos cellules et les raccourcit. D’où, un vieillissement prématuré de ces dernières.
  • la malbouffe (avec son lot de gras trans, d’excès de sucres et d’additifs en tout genre) et la surconsommation d’aliments, ainsi que les aliments trop cuits et/ou grillés. Tous ces aliments industriels augmentent la production de radicaux libres.
  • l’obésité. La surcharge pondérale et l’excès de graisse, surtout au niveau du ventre, sont source de radicaux libres.

Fort heureusement, il est possible de lutter contre l’excès des radicaux libres, mais ce n’est pas si évident que cela.

Comment limiter au maximum le stress oxydatif ?

 

Vous devez faire en sorte que votre organisme lutte contre le stress oxydatif. Vous devez donc le maintenir en forme et booster votre système immunitaire.

Mais, avant de vous lancer à corps perdu dans votre chasse au stress oxydatif, vous devez savoir si vous en souffrez !

Depuis quelques années, vous pouvez faire un bilan de stress oxydatif.

Bien entendu, si vous avez une hygiène de vie irréprochable, à tous les points de vue, ce bilan n’est peut-être pas nécessaire. Cependant, si vous prenez des médicaments, si vous avez été stressée fortement, si vous voulez prévenir Parkinson ou Alzheimer, si vous souffrez d’une maladie chronique évolutive (type diabète, maladies cardiovasculaires, affections de la peau, rhumatismes, maladies des poumons…), si vous prenez de l’âge, le bilan vous sera d’une grande utilité pour savoir si vous devez agir.

Ce bilan est une prise de sang à jeun. Tous les laboratoires ne le réalisent pas ! Au vu des résultats, vous pourrez avoir un traitement et/ou changer vos habitudes de vie.

Faites-vous contrôler régulièrement si besoin… pour voir l’évolution (4 à 5 mois après le premier bilan et tous les 2 ans après, si tout est rentré dans l’ordre).

Toutefois, sachez que la lutte contre le stress oxydatif dépend de nombreux facteurs et de chaque individu. Certains lutteront plus facilement que d’autres ! En vieillissant, par exemple, le combat sera plus difficile…

Néanmoins, bonne nouvelle, vous pouvez agir préventivement ! En prenant les bonnes mesures, vous pouvez largement diminuer votre stress oxydatif !

Comme je l’ai signalé au début de l’article, le stress oxydatif apparaît quand il y a un déséquilibre entre les radicaux libres et les antioxydants.

Je vous vois venir… Vous pensez avoir trouvé la solution : vous bourrer à longueur de journée d’antioxydants !

Et là, je vous arrête tout de suite. L’auto-prescription de suppléments d’antioxydants (vitamine C, vitamine E, zinc, sélénium, cuivre, manganèse, vitamines B, flavonoïdes, vitamines A, bêta-carotènes, magnésium, oméga 3 et 6, Q 10, urate ou glutathion, etc.) peut s’avérer contre-productive, voire nocive, car elle peut entraîner de l’oxydation !

Donc, ne faites pas n’importe quoi : consultez votre médecin !

Toutefois, vous pouvez quand même agir en prévention.

Vous pouvez changer vos habitudes alimentaires :

  • en adoptant une alimentation bio, saine et modérée, sans excès de gras (surtout du gras trans des produits industriels, privilégiez les acides gras insaturés (huile d’olive, huile de lin, huile de colza, huile de noix) et optez pour le bon cholestérol contenu dans les œufs notamment) et de sucres (optez pour les aliments à index glycémique bas),
  • en favorisant les fruits (surtout les rouges) et les légumes (riches en antioxydants, en privilégiant les crucifères : blettes, brocolis, choux, cresson, radis, roquette, épinards, navets ), pas trop cuits ni grillés et crus le plus régulièrement
  • en vous tournant vers les noix, les algues, le cacao en poudre sans sucre, le thé vert, les aromates et les épices (curcuma, gingembre),
  • en limitant votre consommation de viande surtout rouge, de poisson, d’alcool

A votre alimentation exemplaire, vous pouvez ajouter :

  • ne plus fumer
  • faire du sport régulièrement et modérément
  • limiter votre stress (en pratiquant la respiration profonde (qui limite l’oxydation), la méditation, le yoga, le Qi Gong, la sophrologie, la pensée positive, etc.). Vous avez bien compris que cela ne sert à rien de manger sainement si vous êtes stressée !
  • limiter votre exposition au soleil

Agissez dès maintenant pour prendre les mesures nécessaires pour limiter au maximum votre stress oxydatif.

Prenez-vous en main avant qu’il ne soit trop tard ! Cela demandera des efforts à certains, mais cela vaut le coup. Ne vaut-il pas être en pleine forme et vieillir en bonne santé ?

Si vous ne savez pas par où commencer, je vous renvoie à mon dernier livre : « 101 gestes pour la Planète, pour une vie saine et heureuse », dans lequel, avec Isabelle, nous énumérons ce que nous faisons pour avoir une alimentation saine et une vie active et zen. Tous les jours, nous faisons en sorte de limiter au maximum notre stress oxydatif !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Bienvenue chez Recettes Saines et Gourmandes !

Je m’appelle Katy Gawelik, j’ai 48 ans.

Je suis gourmande, folle de cuisine, végétarienne, attentive à ma santé et à l’environnement.

Pourquoi ce site ? Pour vous aider à faire de votre alimentation une alliée-santé, à vous faire plaisir sans culpabiliser, à vous initier au végétarisme et à manger sainement à moindre coût.

Vous y trouverez des articles de fond, des vidéos, des recettes, des actualités, etc. qui vous aideront à choisir l’alimentation qui vous maintiendra en pleine forme !

Pour en savoir plus sur moi, cliquez ici

Mon dernier livre

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites