Choix de page

Ortie : les bienfaits de ce Trésor vert !

Ortie : les bienfaits de ce Trésor vert !

L’ortie (Urtica dioica) est un véritable Trésor vert ! Elle a de nombreux bienfaits sur la santé, mais aussi sur le jardin.

De toute façon, si vous ne deviez cuisiner et manger qu’une seule plante sauvage comestible, ce serait l’ortie !

J’en mange très régulièrement. Tisane, crues, cuites, en graines… tout y passe !

Au début du printemps, là où elles sont plus tendres, j’en profite à fond. Par la suite, comme les sommités ont été coupées, elles repoussent. Je peux ainsi m’en gaver jusqu’aux premières gelées.

Et, pour continuer à en profiter pleinement l’hiver, j’en déshydrate une partie et je récupère les graines.

Pourquoi j’aime tant l’ortie ?

Tout simplement parce qu’elle réunit tous les critères pour faire du bien à mon corps ! C’est un super-aliment, un aliment-santé que tout le monde devrait adopter.

C’est une sorte de bonne à tout faire !

Une composition impressionnante

 

Elle renferme de la chlorophylle, des tanins, des fibres, des flavonoïdes, du mucilage (dans les graines)…

Elle contient des vitamines : C (7 fois plus que les oranges), B, provitamine A (en grande quantité)

Elle est riche en divers minéraux : fer (2 fois et demie plus que les épinards), calcium (autant que le fromage), potassium, phosphore, magnésium, protéines (2 fois plus que la viande et davantage dans les graines d’ortie), silicium, glucocinines…

Tous ces éléments font que l’ortie a des propriétés remarquables.

Des propriétés remarquables

 

La liste est longue !

L’ortie est revitalisante, antifatigue, fortifiante, tonique, régénératrice du sang, dépurative, diurétique, astringente, purifiante, stimulante (digestion et appétit), anti-inflammatoire, reminéralisante, anti-insomnie, antalgique, antimicrobienne, alcalinisante, antiulcéreuse, hépatoprotectrice, antioxydante, antiallergique, hypotensive, galactogène, cicatrisante, etc.

Ouf ! Voilà, je pense que l’essentiel est dit !

Sa réputation de Trésor vert ou de bonne à tout faire n’est pas galvaudée.

Ces propriétés font que, nécessairement, l’ortie à de nombreux bienfaits sur votre santé.

Des bienfaits spectaculaires

 

Là aussi, la liste est longue !

En usage interne :

  • Elle stimule les défenses immunitaires
  • Elle réduit l’anémie. Elle facilite l’absorption digestive du fer et aide à le fixer sur l’hémoglobine des globules rouges.
  • Elle soulage les maux de tête
  • Elle permet de faire baisser le taux de sucre et de graisses dans le sang (glucocinines)
  • Elle réduit les règles abondantes (et les hémorragies) et les aide à venir en cas d’absence. C’est une plante de l’équilibre
  • Elle soulage les infections urinaires. Elle aide à éliminer l’urée et l’acide urique (propriété intéressante pour les goutteux)
  • Elle aide à éliminer les calculs rénaux
  • Elle soulage les rhumatismes et l’arthrose (silicium)
  • Elle permet de lutter contre le vieillissement cellulaire
  • Elle combat efficacement contre l’insomnie
  • Les racines d’ortie seraient bénéfiques contre l’hypertrophie de la prostate
  • Elle stimule la production du lait maternel
  • Elle permet de restaurer l’équilibre acido-basique. Adeptes de la malbouffe et de la junk-food (trop de sucre, trop de viande, trop d’alcool et pas assez de fruits et légumes), l’ortie est faite pour vous !
  • Elle soulage le rhume des foins
  • Les graines en macération dans du vin seraient aphrodisiaques

 

En usage externe :

  • Elle est efficace contre l’eczéma et l’acné
  • Elle traite les peaux grasses, l’alopécie et les pellicules
  • Si vous en avez le courage, vous pouvez vous flageller avec des orties pour réduire vos douleurs rhumatismales ! Sinon, vous pouvez vous en faire simplement des cataplasmes
  • Elle soigne les blessures infectées et les piqûres d’insectes
  • Elle permet de rendre vos ongles plus durs (trempez vos ongles une fois par semaine dans une infusion)
  • En bain de bouche, elle soulage les aphtes, les gingivites et les angines

L’ortie est parfaite pour les végétaliens, car elle contient des protéines, du fer et du calcium. Si vous avez peur d’être carencé, l’ortie est faite pour vous !

Maintenant que vous connaissez tous les bienfaits des orties, il serait bon de savoir comment la choisir.

Comment choisir les orties ?

 

Les orties se trouvent partout dès que le printemps pointe le bout de son nez. Elles font même le désespoir des jardiniers ignorant ses bienfaits.

Mais, attention à l’endroit où vous les cueillez. Il peut être pollué ou être contaminé par du pipi de chien ou des déjections de renard (qui pourraient vous transmettre la douve).

C’est pour cette raison que je préfère les laisser pousser dans mon jardin, cultivé en Permaculture, 100 % naturel.

Pour les cueillir, j’utilise des gants. Je sais que certains les cueillent mains nues, mais je préfère ne prendre aucun risque. Si vous vous piquez, vous pouvez utiliser une feuille de plantain et la frotter sur votre peau, vous serez soulagé.

A l’automne, vous pouvez récolter les graines d’ortie (un travail fastidieux) et en consommer tout l’hiver, par cures, pour éviter tous les petits maux de l’hiver et pour vous redonner un coup de boost.

Les orties sont donc pratiquement une panacée. Et, pour ne rien gâcher, elles ont très bon goût. Il est assez typique, mais pas très fort. A mon avis, il se rapproche un peu du poisson.

Je l’utilise souvent en cuisine. Voici ce que vous pouvez en faire.

Les orties, côté cuisine

 

Vous pouvez, tout simplement, la prendre en infusion. Mettez-en une poignée dans une casserole (ou autre), ajoutez de l’eau frémissante, couvrez et laissez infuser de 10 à 15 minutes. Vous obtiendrez un excellent thé d’orties.

Si vous en prenez 3 tasses par jour pendant 3 semaines entre les repas, vous éloignerez la fatigue

Vous pouvez manger les orties crues, mais préférez le smoothie ou le Pesto. N’ayez pas peur : les poils urticants disparaissent lors du broyage, un peu aussi lors du lavage.

Sinon, mangez-les cuites, mais avec une cuisson rapide pour leur conserver le maximum de bienfaits.

Vous pouvez introduire l’ortie dans des quiches, des gratins, des flans, des sauces, des omelettes, du pain, les cuire à la vapeur, dans des poêlées de légumes (avec du chou ou des algues, cela fonctionne très bien), etc. Vous pouvez, bien entendu, en faire des soupes qui est la préparation la plus connue.

En fait, je l’utilise comme un légume vert tout simplement !

Préférez cueillir les jeunes feuilles (ou les sommités de l’ortie), plus tendres.

Commencez en petite quantité si vous n’avez pas l’habitude : elle contient beaucoup de fibres et de chlorophylle, ce qui pourrait occasionner des troubles digestifs et intestinaux.

Une dernière utilisation des orties : dans le jardin.

 

 

 

 

 

 

 

Les orties, côté jardin

 

Vous pouvez en faire du purin, comme l’explique parfaitement Isabelle, ma jardinière en chef, dans cette vidéo : http://ecolo-bio-nature.blogspot.com/2011/04/comment-faire-du-purin-dorties.html

Vous pouvez aussi la mettre dans votre composteur : c’est un bon activateur de compost.

 

Voilà, vous savez maintenant l’essentiel sur l’ortie. Comme vous avez pu le constater, c’est une plante sauvage comestible incontournable.

 

Usez et abusez de l’ortie : votre corps vous en remerciera !

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Bienvenue chez Recettes Saines et Gourmandes !

Je m’appelle Katy Gawelik, j’ai 48 ans.

Je suis gourmande, folle de cuisine, végétarienne, attentive à ma santé et à l’environnement.

Pourquoi ce site ? Pour vous aider à faire de votre alimentation une alliée-santé, à vous faire plaisir sans culpabiliser, à vous initier au végétarisme et à manger sainement à moindre coût.

Vous y trouverez des articles de fond, des vidéos, des recettes, des actualités, etc. qui vous aideront à choisir l’alimentation qui vous maintiendra en pleine forme !

Pour en savoir plus sur moi, cliquez ici

Mon dernier livre

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites