Choix de page

La Sauge : de nombreux bienfaits et une saveur typique

La Sauge : de nombreux bienfaits et une saveur typique

La Sauge, essentiellement la Sauge officinale, est une aromatique très connue en cuisine.

Mais, en phytothérapie, elle est très utile, grâce à ses nombreux bienfaits.

Quand je vous aurai dit que son nom vient du latin Salvare qui signifie guérir, vous comprendrez immédiatement qu’elle doit devenir une incontournable dans votre pharmacie naturelle (non sans prendre des précautions quant à son utilisation). Elle est utilisée depuis très longtemps pour ses nombreuses vertus (les Egyptiens la connaissaient déjà !).

On l’appelle aussi thé de Provence ou thé de Grèce.

Elle pousse très bien dans le jardin, même dans le Nord.

Elle forme un arbrisseau qui peut être de belle taille. J’en ai plusieurs pieds dans le jardin, notamment dans ma spirale d’aromatiques. En fait, c’est une plante compagne qui permet aux autres plantes de garder la forme ! Pour en savoir plus sur ce phénomène, je vous renvoie au livre d’Isabelle, ma jardinière en  chef : Mon jardin devient bio : comment passer d’un jardinage conventionnel à un jardinage biologique ?

Elle produit des fleurs en épis, de couleur violette et bleue.

Je l’utilise en tisane et en cuisine.

Comme j’ai près de 50 ans, je l’utilise régulièrement en tisane pour limiter les effets indésirables de la pré-ménopause, dont les bouffées de chaleur. Je la laisse infuser 10 minutes dans de l’eau bouillante.

Principaux composants et principes actifs de la Sauge

Elle contient :

  • des antioxydants, dont des flavonoïdes, de l’acide rosmarinique, de l’acide carnosique et des tanins
  • des oestrogènes, sous forme de folliculine, notamment
  • des huiles essentielles, sous forme de thuyone, notamment
  • de la vitamine K, qui est un coagulant naturel et qui est essentiel dans la formation des os
  • du mucilage

Les bienfaits de la Sauge

  • Elle est antispasmodique : elle soulage les troubles digestifs, comme les ballonnements, les flatulences, les renvois, les  vomissements, les diarrhées ou les douleurs abdominales
  • Elle limite l’apparition de la plaque dentaire
  • Elle est efficace en cas d’asthénie et de fatigue suite à une maladie infectieuse, en cas d’état dépressif, de vertiges et d’hypotension car c’est un tonique nerveux qui stimule les grandes surrénales
  • Elle limite la sudation excessive et les bouffées de chaleur, des manifestations de la pré-ménopause et de la ménopause. Par extension, elle aide à faire baisser la fièvre. Elle régule les règles et calme leurs douleurs. Elle atténue les leucorrhées (écoulements vaginaux)
  • Elle est anti-infectieuse et anti-inflammatoire en cas d’aphtes, de gingivite, d’infections des amygdales ou d’ulcères à la jambe
  • Elle limite le stress oxydatif et les inflammations grâce à sa teneur en antioxydants
  • Elle aurait un effet bénéfique sur le cholestérol et sur la glycémie. Là, les recherches n’ont pour le moment porté que sur les animaux…
  • L’extrait de sauge diminuerait les symptômes de la maladie d’Alzheimer, en renforçant les fonctions cognitives et en diminuant l’agitation des malades. En fait, elle améliore la transmission de l’influx nerveux du cerveau.
  • Elle est antiseptique. Elle est donc efficace en cas de maux de gorge, en gargarisme
  • Enfin, en usage externe, des feuilles fraîches permettent de désinfecter les plaies et facilitent la cicatrisation. Elles soulagent aussi les piqûres d’insecte

Comme vous le voyez, la Sauge a de nombreux bienfaits, mais elle est à utiliser avec précautions tout de même.

Les précautions à prendre avec la Sauge

Avant tout, consultez votre médecin avant de consommer de la Sauge. Elle peut être déconseillée dans certains cas.

Vous ne devez pas l’utiliser de façon prolongée : pas plus de 2 semaines consécutives selon l’Agence européenne du médicament.

En outre, en trop grande quantité, elle peut provoquer des vomissements, des palpitations, des bouffées de chaleurs, des convulsions ou des vertiges. N’en mettez pas trop à infuser (pas plus de 3 g de feuilles séchées et une dizaine de feuilles fraîches : là tout dépend de leur taille ! Il vaut toujours moins que plus…) et n’en buvez pas plus de 3 tasses par jour.

L’huile essentielle de Sauge qui contient des cétones neurotoxiques et de la thuyone (abordive) est déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et à celles atteintes ou ayant eu un cancer du sein.

Si vous prenez des anticoagulants, évitez de la consommer, car elle contient de la vitamine K.

 

Malgré quelques contre-indications et précautions à prendre, la Sauge officinale est une aromatique à ne pas négliger. Elle peut soulage de pas mal de petits maux du quotidien.

Mais, elle ne sert pas qu’à soigner, elle se cuisine également ! Dans ma prochaine publication, je vous proposerai quelques-unes de mes recettes !

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Bienvenue chez Recettes Saines et Gourmandes !

Je m’appelle Katy Gawelik, j’ai 48 ans.

Je suis gourmande, folle de cuisine, végétarienne, attentive à ma santé et à l’environnement.

Pourquoi ce site ? Pour vous aider à faire de votre alimentation une alliée-santé, à vous faire plaisir sans culpabiliser, à vous initier au végétarisme et à manger sainement à moindre coût.

Vous y trouverez des articles de fond, des vidéos, des recettes, des actualités, etc. qui vous aideront à choisir l’alimentation qui vous maintiendra en pleine forme !

Pour en savoir plus sur moi, cliquez ici

Mon dernier livre

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites