Choix de page

Pour nager dans le bonheur, chouchoutez vos hormones… du bonheur !

Pour nager dans le bonheur, chouchoutez vos hormones… du bonheur !
Vous manquez d’énergie ou d’enthousiasme ? Vous râlez tout le temps ? Vous n’avez pas confiance en vous ? Vous dormez mal ? Vous n’éprouvez aucun plaisir ? Vous êtes stressé à longueur de temps ? Vous n’avez goût à rien ?

C’est peut-être dû à la fatigue… Mais peut-être que vous ne produisez pas suffisamment d’hormones du bonheur et du mieux-être !

Ces hormones sont sécrétées par votre corps. Il en existe 4 principales : l’endorphine, la dopamine, la sérotonine et l’ocytocine.

Pour simplifier, plus vous aiderez votre corps à produire ces hormones, plus vous serez heureux !

Le bonheur n’est rien d’autre qu’une réaction chimique qui se produit à l’intérieur de votre corps. Cela semble facile et un véritable jeu d’enfant. Alors, pourquoi tout le monde ne nage-t-il pas dans le bonheur ?

 

C’est quoi une hormone ?

 

Les hormones, produites par votre corps, ont pour fonction de transmettre l’information à travers votre organisme, de 2 façons différentes :

  • entre neurones, en tant que neurotransmetteurs, à travers les synapses (ces neurotransmetteurs sont appelés couramment « hormones »)
  • via le sang vers les organes : ce sont, elles, les véritables « hormones ».

Donc, à vous de faire en sorte de transmettre les bons messages à travers votre corps, en produisant le maximum d’hormones du bonheur. De la façon dont votre organisme les sécrète dépend votre bien-être général et votre forme.

Les hormones du bonheur ont pour fonction de vous procurer du plaisir, du désir et du bonheur. Elles permettent aussi d’éliminer les hormones négatives comme le cortisol ou l’adrénaline qui sont les hormones du stress.

Vous devez donc adopter les bons comportements et vous mettre dans les bonnes situations pour produire une grande quantité d’hormones positives.

 

Pourquoi est-on carencé en hormones du bonheur ?

 

L’une des causes principales d’une carence en hormones du bonheur sont le stress et l’anxiété, ces maux du siècle.

Ces derniers les dévorent, les unes après les autres : cela commence par la dopamine et cela continue avec la sérotonine. Plus votre état de stress ou d’anxiété dure, plus vos hormones disparaissent.

Rassurez-vous, il est possible d’activer et de réveiller vos hormones du bonheur.

 

Comment activer les hormones du bonheur ?

 

Cela dépend fortement des hormones carencées et de votre métabolisme. Toutefois, il est essentiel de régénérer vos stocks dans le sens inverse de leur épuisement.

C’est assez simple, car vous avez le pouvoir sur vos hormones du bonheur.

En adoptant les bons comportements (pensées positives), une bonne hygiène de vie (sport), une alimentation adéquate et le bon état d’esprit (vouloir relever des défis), vous allez pouvoir aider votre corps à les sécréter. Plus vous adoptez et gardez de bonnes habitudes, plus vous produirez des hormones du bonheur. Leur concentration augmentera en proportion. La sensation de bonheur ne vous quittera plus !

Pour toutes les hormones, l’alimentation joue un rôle : il existe une alimentation qui rend heureux.

Privilégiez la banane, l’avocat ou le gingembre. Mangez des graines de courge, de chia ou de sésame. Tournez-vous vers les légumineuses et les aliments fermentés (choucroute, yaourt, cornichons, légumes lactofermentés, etc.) qui feront du bien à votre second cerveau qu’est l’intestin.

 

Les différents types d’hormones du bonheur

 

L’endorphine : l’hormone du bien-être

 

C’est l’hormone des sportifs.

Elle produit un sentiment de calme, de bien-être, voire d’euphorie et réduit le stress et l’anxiété. Elle agit comme un antalgique. C’est pour cette raison que lorsque vous courez longtemps, vous continuez sans ressentir de douleurs. Ainsi, si vous avez des ampoules au pied, vous n’allez les sentir que lorsque vous arrêtez de courir.

Elle agit à court terme (en procurant du plaisir, en jouant le rôle d’un antidouleur) et à long terme (en limitant le stress).

Elle est sécrétée pendant un effort physique. Elle se libère après 30 minutes. Vous pouvez commencer par 30 minutes de marche par jour et augmenter en intensité, en faisant du footing, par exemple.

Vous promener en pleine nature, pendant au moins 2 heures par semaine, permet de sécréter davantage d’endorphine. Le Vert (la Nature) vous maintient en bonne santé !

Le rire permet aussi de la sécréter : là, quelques minutes suffisent. Pratiquez donc la rigologie, le yoga du rire ou regardez une comédie à la télé.

La méditation ou un orgasme libèrent également des endorphines. Vous pouvez aussi respirer de bonnes odeurs.

Côté alimentation, mangez épicé pour produire des endorphines.

 

La dopamine : l’hormone du plaisir et de l’action

 

Elle est sécrétée quand vous vivez des situations agréables (perçues comme telles par le cerveau), provoquant ainsi une sensation de plaisir.

Par exemple, quand vous mangez du chocolat (ou un autre aliment que vous adorez) ou quand vous gagnez à un jeu ou quand on vous complimente ou quand vous écoutez une musique que vous aimez ou quand vous êtes amoureux.

Le plaisir ressenti permet de passer à l’action, ce qui vous aide à atteindre plus facilement vos objectifs. Vous avez envie de vous surpasser, de relever des défis et d’aller de l’avant. Vous ne ressentez plus aucune fatigue et votre concentration augmente.

Le souci, c’est que vous pouvez vite devenir accro et chercher à ressentir la même sensation continuellement. La dopamine peut vite devenir une drogue !

Attention : la dopamine se réveille quand vous prenez de l’alcool ou de la drogue. Ne prenez pas l’habitude de boire ou de vous droguer pour augmenter votre dopamine !

Ceux qui manquent de dopamine sont tristes, repliés sur eux-mêmes et ne font pas grand-chose de leur vie. Ils n’ont pas la force d’agir et remettent à plus tard chacune de leurs tâches : ils procrastinent.

Pour produire davantage de dopamine, fixez-vous des objectifs à relever. Divisez-les en plus petits objectifs. Plus facilement atteignables, ils libéreront à chacun de vos succès de la dopamine, qui vous aidera à passer au suivant.

Exercez des activités agréables. Les câlins marchent aussi. Le sport, de manière raisonnable, est aussi efficace.

Vivre de nouvelles aventures, explorer de nouveaux territoires, permettent aussi de doper votre dopamine.

Côté alimentation, vous pouvez vous tourner vers les fromages à pâte dure ou manger de la morue.

En cas de stress, c’est la dopamine qui est touchée en premier.

 

La sérotonine : l’hormone de l’humeur

 

Elle régule votre humeur. C’est un antidépresseur naturel.

Elle est sécrétée quand vous avez confiance en vous, quand vous êtes reconnue à votre juste valeur, quand on reconnaît vos talents. Elle produit en vous de la sérénité et de l’optimisme. A contrario, le manque de sérotonine vous rend irritable et impulsive. En manque de sérotonine, vous pouvez même ressentir une fringale de sucre.

Elle est libérée grâce à l’effort physique : en fait, elle prend le relais de la dopamine qui diminue après la séance d’entraînement.

Elle est sécrétée aussi pendant une exposition au soleil, l’été. L’hiver, vous pouvez pratiquer la luminothérapie. Les lève-tôt stimulent davantage leur sérotonine que les lève-tard. Donc, vous savez ce que vous avez à faire !

La pensée positive joue un rôle également.

Côté alimentation, les aliments riches en tryptophanes (fromages à pâte dure, graines de tournesol, noix, cacahuètes, œufs, soja, etc.) vous aideront à la synthétiser. Les glucides augmentent aussi le taux de sérotonine : choisissez de manger des glucides sains, contenus dans les céréales complètes ou les graines. Des compléments de tryptophane existent pour les fortement carencées.

Les câlins ou la méditation ont un impact positif sur la sérotonine.

Passez à l’action, accomplissez de grandes choses, dont vous serez fier. Cela dopera votre sérotonine. Vous serez davantage concentrée et vous boosterez votre mémoire.

 

L’ocytocine : l’hormone sociale

 

C’est l’hormone de l’attachement et de l’amour.

Elle est sécrétée au cours de relations sociales positives : lors d’un câlin (20 secondes suffisent), quand on vous fait ou quand vous donnez des compliments, quand vous faites ou recevez des cadeaux. Elle vous rend plus altruiste. Elle joue un rôle primordial chez la femme, surtout lors de la grossesse et de l’accouchement. Elle réduit votre tension artérielle et l’anxiété.

Pour sécréter de l’ocytocine, câlinez, chouchoutez, dorlotez votre entourage ou vos animaux. Méditer, cela marche aussi. Faites aussi un peu de sport.

 

En résumé, faites du sport régulièrement, soyez amoureuse, câlinez, rencontrez du monde, pensez positif, fixez-vous des objectifs, mangez de manière saine, recherchez le calme, etc., et vous serez sûre de stimuler l’ensemble de vos hormones du bonheur !

Dorlotez vos hormones du bonheur pour apprécier pleinement les petits bonheurs du quotidien. Cela aura un effet boule de neige : une hormone en entraîne une autre, etc.

Mais, attention, ne les boostez pas trop, elles sont addictives pour certaines, elles vous empêchent de ressentir la douleur pour d’autres (ce qui pourrait entraîner des complications à long terme), elles vous entraîneraient dans des situations difficiles socialement si vous faites continuellement confiance à tout le monde…

Le bonheur permanent et continuel n’est pas vivable. Le bienheureux, euphorique à longueur de temps, est plutôt apparenté à un fou…

Enfin, n’oubliez pas que tout le monde est constitué de manière différente, donc ce qui marche pour quelqu’un ne marche pas forcément pour un autre. Pensez à écouter votre corps pour répondre pleinement à vos désirs et à vos envies, afin de trouver les bons moyens qui vous aideront à nager dans le bonheur.

 

 

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Bienvenue !

Je m’appelle Katy Gawelik, j’ai 49 ans.

Je suis obsédée par la cuisine, la cuisine saine et gourmande ! Tous les jours, je prends soin de mon corps et de la Planète !

Je suis heureuse de partager avec vous ma philosophie de vie !

Je vous conseille

Mon blog de recettes végétariennes (de plus en plus Vegan) saines et gourmandes !

Le blog d’Isabelle Brunet sur la Permaculture, l’autonomie et la survie

Notre association destinée à promouvoir la Permaculture dans tous les domaines de votre vie