Choix de page

Les vaches ne sont plus sacrées en Inde (Info du jour)

Les vaches ne sont plus sacrées en Inde (Info du jour)

En Inde, la guerre est déclarée entre les mangeurs de boeuf et ceux qui continuent à vénérer la vache.

Eh oui, la vache – en France, comme partout ailleurs, la viande bovine consommée est en fait de la vache réformée – n’y est plus sacrée.

En fait, cela fait longtemps que le Sud du pays ne considère plus la vache comme un animal sacré : la viande de boeuf y est consommée sans vergogne, non seulement par les Musulmans ou les chrétiens mais aussi par les Hindous.

Le Nord de l’Inde commençait à prendre le même chemin jusqu’à l’arrivée au pouvoir d’un fanatique de la vache : le nationaliste Yogi Adytyanath, dans l’Uttar Pradesh, l’Etat le plus peuplé d’Inde (200 millions d’habitants). Il est aussi végétarien, comme 30 % de la population.

Dès son accession au pouvoir, il a incité ses disciples à pourchasser les mangeurs de boeuf qui sont battus, voire lynchés. Il a aussi ordonné la fermeture des abattoirs, souvent clandestins. Des décrets limitent la viande de bétails sur les marchés.

Les autorités du pays sont très inquiets car, comme je l’ai découvert, l’Inde est la première exportatrice mondiale de viande bovine !

Donc, l’économie est en danger. Les plus touchés sont les Mulsumans et les Intouchables qui sont à la tête du commerce du boeuf, de la viande et du cuir de ces animaux.

Le Sud de l’Inde est entré en résistance : les mangeurs de boeuf se photographient en en mangeant et diffusent les photos sur les réseaux sociaux.

Ils trouvent dépassé de considérer la vache comme sacrée et, surtout, hypocrite car le pays vit de l’exportation de la viande bovine. Ils considèrent que leur façon de manger est un choix personnel et qu’il ne doit pas être dicté par l’Etat.

Moi qui défend la liberté individuelle, je suis parfaitement d’accord avec ce dernier point : chacun est libre de manger comme il l’entend !

Bien entendu, je suis contente de voir que les végétariens entrent en résistance, mais je ne cautionne pas du tout la violence qui en découle. Le fanatisme n’a jamais rien ramené de bon…

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse