Choix de page

Une mauvaise alimentation peut aggraver la mauvaise humeur

Une mauvaise alimentation peut aggraver la mauvaise humeur

Jusqu’à maintenant, on pensait que c’était la mauvaise humeur qui provoquait des troubles alimentaires ou de mauvaises habitudes alimentaires, comme la boulimie, la perte de contrôle alimentaire ou l’anorexie.

Cette idée reçue vient d’être remise en cause par une étude américaine.

Des chercheurs de l’Université de Pennsylavie, Penn State, Kristin Heron, Joshua Smyth, Stacey Scott et Martin Sliwinski ont montré que la mauvaise humeur s’aggravait après l’adoption du mauvais comportement alimentaire.

Ainsi, si vous êtes de mauvaise humeur avant, vous le serez davantage après.

Toutefois, si vous êtes de bonne humeur avant, vous ne le serez pas moins après.

Les choses s’inversent en quelque sorte…

Grâce aux résultats de cette étude, qui méritent d’être confirmés, des programmes plus adaptés pourront être mis en place pour soigner les mauvais comportements alimentaires et la prise de poids.

Pourront être pris davantage en compte le psychisme et les émotions des victimes de ces mauvaises habitudes alimentaires.

Selon Joshua Smyth,

les résultats de cette étude peuvent nous aider à mieux comprendre le rôle de l’état d’esprit dans le développement et le maintien de la mauvaise alimentation et le contrôle du poids, des comportements qui pourraient être utiles pour la création de programmes de traitement plus efficaces pour les personnes ayant des problèmes de poids et de nourriture.

Cette étude a été menée auprès de 131 femmes (ayant de mauvais comportements alimentaires et se souciant de leur poids et de leur apparence physique) qui ont dû noter sur un ordinateur, plusieurs fois dans la journée, leur humeur et leur comportement alimentaire.

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse