Choix de page

Un hybride mouton-homme a été créé pour servir de donneur d’organes (Actu)

Un hybride mouton-homme a été créé pour servir de donneur d’organes (Actu)

Hiro Nakauchi, biologiste à l’Université de Standford, aux États-Unis, a réussi à créer des embryons mouton-homme (en introduisant des cellules souches humaines dans un embryon de mouton), destinés à servir de donneurs d’organes dans le futur.

Face à la pénurie des dons d’organes, ce biologiste s’est donné pour mission de créer des créatures dont on prélèverait les organes pour les implanter dans un corps humain.

A priori, l’idée n’est pas si mauvaise. Cela éviterait de nombreux décès dus au manque d’organes de remplacement.

Imaginez…

Vous souffrez ou un de vos enfants souffre d’une pathologie grave qui nécessite que l’on remplace un de vos reins. Et, faute de don ou faute de compatibilité, aucun organe n’est disponible. Vous allez donc mourir ou votre enfant va mourir… sauf si des hybrides ou des chimères sont créés, regroupée dans des laboratoires que l’on peut considérer comme des sortes de supermarchés. Il suffira au chirurgien de se servir et de vous sauver !

Ce serait facile et simple…

Trop simple peut-être… Réfléchissez quelques secondes. Ces chimères, à mi-chemin entre le mouton et l’humain, contiennent des gènes humains ! D‘un point de vue éthique, pensez-vous qu’il soit moral ou raisonnable de se servir des humains de cette façon ?

Certes, vous pourriez répondre que ce ne sont pas totalement des humains. Oui, c’est exact… Mais, même si on les considère comme des animaux, moi qui suis végétarienne et qui défends la cause animale, je ne trouve pas normal, moral ou éthique d’exploiter de telles créatures, même si c’est pour sauver des vies humaines.

Les chimères mouton-homme semblent donc poser de graves problèmes d’un point de vue éthique. Ce sont tout de même des êtres vivants, auxquels il sera plus que nécessaire d’attribuer un statut. Quel sera-t-il ? Impossible de le dire actuellement…

Quelle sera leur vie ? Comment va-t-on les élever ? Auront-elles conscience de ce qui les attend, de ce à quoi elles sont destinées ?

Les chimères créées par Hiro Nakauchi ne contenaient qu’1 % de gènes humains. Ces embryons ont tous été détruits au bout de 28 jours… pour éviter tout risque de dérapage et d’exploitation future !

Mais, n’a-t-on pas déjà dérapé ?

 

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites