Choix de page

Ségolène Royale avait raison de demander le boycott de Nutella !

Ségolène Royale avait raison de demander le boycott de Nutella !

Il y a quelques jours, Ségolène Royale a demandé le boycott du Nutella® pour sauver la forêt : produit à partir d’huile de palme, ce dernier a entraîné une déforestation criminelle.

Je me réjouissais déjà de cette bonne initiative. Mais, ça y’est, Ségolène Royale a cédé : elle a présenté des excuses à Nutella® pour avoir demandé son boycott.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ce poison, d’origine italienne, est produit dans une usine française ! Donc, si les consommateurs le boycottent, l’usine risque de fermer, donc de mettre les employés au chômage.

En ces temps de crise, l’argument paraît faire l’unanimité, d’autant plus que l’environnement, les Français, ils s’en moquent complètement !

Selon un sondage Odoxa d’avril 2015, « les Français situent l’environnement au dernier rang de leurs priorités (3%), parmi sept thématiques testées, loin derrière l’emploi (43%) ou le pouvoir d’achat (19%) ».

Et, les Français sont-ils préoccupés par la santé ? Il semble que oui. Selon un sondage (Ifop pour Atlantico) d’avril 2014, 62 % d’entre eux considèrent la santé comme prioritaire (après le chômage).

Donc, en toute logique, ils auraient dû, par eux-mêmes, boycotter le Nutella® depuis longtemps, puisqu’ils savent (à grands renforts d’articles sur le net, dans les journaux ou dans les émissions TV) que le Nutella® est mauvais pour leur santé.

Je rappelle simplement que le Nutella® est composé de 60 % de sucre et d’huile de palme (riche en acides gras saturés), même si les publicités ne parlent que des superbes noisettes et du lait écrémé (donc moins gras). Evidemment que les publicitaires ne vont pas dire que le Nutella® est un poison !

Les acides gras saturés provoquent de l’obésité, des maladies cardiovasculaires, l’augmentation des maladies chroniques comme le cholestérol ou le diabète, des risques de cancers.

Ségolène Royale aurait peut-être du avancer l’argument « santé » à la place de l’argument « environnement », pour convaincre davantage de consommateurs.

Quoique… une grande majorité de gens continue à manger des cochonneries même s’ils sont au courant de leurs dangers pour leur santé. Ils répondent à chaque fois : « faut bien se faire plaisir de temps en temps » ! Belle excuse !

Eh bien, moi, je me fais plaisir tous les jours en mangeant des repas sains, équilibrés et végétariens !

Espérons que l’interdiction du Roundup par Ségolène Royale ne subisse pas le même sort que le Nutella®. J’ai bien peur que les lobbies s’en mêlent. Sera-t-elle obligée de s’excuser auprès de Monsanto ? Je ne l’espère pas, en tout cas…

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites