Choix de page

Peut-on être végétarien et être adepte de la malbouffe ?

Peut-on être végétarien et être adepte de la malbouffe ?

Je ne pensais jamais que je me poserais un jour la question.

En effet, dans mon esprit, à partir du moment où l’on devient végétarien, on privilégie une alimentation saine et on s’éloigne forcément de la malbouffe.

Mais, je me suis trompée !

Récemment, lors d’une discussion sur Facebook, j’ai été malmenée parce que j’ai simplement dit que le Coca était un « poison » pour la santé. J’ai mis intentionnellement des guillemets pour « exagérer » mes propos.

Et là, j’ai soulevé un tollé ! En gros, on me signifiait que tout le monde a le droit d’être adepte de la malbouffe, de continuer à boire du Coca, de manger du Nutella, d’acheter des plats industriels pleins de cochonneries.

Certes, chacun fait ce qu’il lui plaît et a le droit de s’empoisonner et de mettre en danger sa santé.

Mais, je ne comprends pas que l’on peut se prétendre végétarien et continuer à manger des cochonneries.

Pour moi, être végétarien est une prise de conscience qu’il est nécessaire de changer de mode d’alimentation.

Et, cela s’accompagne nécessairement de la volonté de manger plus sainement, de faire attention à sa santé, de protéger les animaux (évidemment !), de cultiver ses propres légumes et fruits de manière naturelle, de privilégier le fait maison, de manger bio, de limiter au maximum l’achat de produits industriels, etc.

D’après ce que je constate, je suis très loin du compte.

Certes, et fort heureusement, une grande partie des végétariens privilégient la healthy food, mais c’est loin d’être le cas pour tous.

Pour ces derniers, peu importe ce qu’ils mangent, l’essentiel est que leurs aliments ne contiennent pas des produits d’origine animale.

Les industriels ont constaté le même phénomène puisqu’ils ont sorti des gammes de produits vegan ou végétariens industriels, contenant souvent des cochonneries, pour satisfaire l’appétit des néo-végétariens qui continuent à être des adeptes de la malbouffe.

Le fait que les aliments ne contiennent pas de produits d’origine animale est important et même primordial, mais, pour moi, c’est loin d’être suffisant.

Avant de m’interroger sur ce point, je pense qu’il est indispensable de se demander si ce que j’avale est bon pour ma santé.

Je suis peut-être une faiseuse de morale, mais, pour moi, le végétarisme va nécessairement de pair avec alimentation saine.

Et, pour tous ceux qui pensent que parce que je ne mange pas ou que je ne bois pas d’aliments typiques de la malbouffe industrielle (gâteaux, biscuits, céréales, barres chocolatées, Coca et aux boissons sucrées industrielles, viennoiseries, chips, conserves, plats préparés, etc.), mon alimentation est forcément triste et que je ne sais pas me faire plaisir, je les rassure

Je mange des hamburgers végétariens faits maison, des viennoiseries faites maison, des gâteaux faits maison, des biscuits faits maison, des chips faites maison, du pain fait maison, des barres énergisantes faites maison, etc. Tout ceci composé avec des produits sains, gourmands et bios, en faisant attention à ce que mes repas soient complets, équilibrés et bons pour ma santé !

Venez passer quelque temps chez moi et vous changerez immédiatement d’avis !

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse