Choix de page

48 % des moines bouddhistes sont obèses (Actu)

48 % des moines bouddhistes sont obèses (Actu)

Les moines bouddhistes thaïlandais sont de plus en plus obèses !

Quand j’ai entendu cette info, j’avoue, cela m’a fait sourire.

Puis, je me suis dit que c’était normal, étant donné l’invasion de la malbouffe dans le monde.

Bien entendu, la Thaïlande n’est pas épargnée !

Vous n’êtes pas sans savoir que les moines bouddhistes reçoivent des offrandes pour se nourrir et, plus vous donnez, plus vous êtes censé être chanceux.

Et, comme la junk-food a envahi la Thaïlande, que donnent les Thaïlandais à leurs moines bouddhistes ?

Ben, des chips, des boissons sucrées, des gâteaux, bref pleins de trucs remplis de gras et de sucres ! Des offrandes bien mauvaises pour la santé sont même toutes prêtes dans les supermarchés. Les Thaïlandais pensent même que si les moines se nourrissent bien (enfin, en fonction de leurs propres critères ! 😉 ), leurs défunts seront bien nourris aussi !

Et, ce qui devait arriver arriva : les moines sont de plus en plus obèses ! Ils souffrent d’hypertension, de cholestérol et de diabète.

Ne devraient-ils pas refuser la nourriture qui leur est offerte ?

C’est impossible : Bouddha les oblige à accepter la nourriture et, comme ils ne peuvent rien manger de solide l’après-midi, ils boivent de plus en plus de boissons sucrées.

Et, pour aggraver le tout, pour les moines, c’est « No sport » ! Il leur est interdit de faire du sport, ce qui aurait pu les aider à limiter les dégâts.

Les autorités thaïlandaises s’inquiètent du phénomène.

Les moines passent des check-up et sont contraints de faire des diètes. Ils réapprennent à manger sainement. Ils sont contraints de renouer avec le concept de frugalité qu’ils semblent avoir oublié en cours de route !

Pauvreté, frugalité, simplicité, ascétisme… ne sont-ils pas les principaux préceptes du bouddhisme ?

Bon, vous me direz : ils mangent ce qu’on leur donne ! Oui, c’est sûr… mais, ne pourraient-ils pas faire attention et se contenter de manger un peu plus sainement. Je suis certaine que dans ce qu’on leur donne, il doit y avoir, parfois des choses plus saines…

Et puis, le renoncement (c’est-à-dire s’éloigner de ce qui nous cause de la souffrance) , n’est-il pas non plus un des préceptes de Bouddha ?

 

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse