Choix de page

Mangez bio ou non ? Le énième débat…

Mangez bio ou non ? Le énième débat…

Le 1er décembre 2015 a eu lieu un débat sur Europe 1, sur la nécessité ou non de manger bio.

S’y sont affrontés Jean-Michel Cohen, la star des nutritionnistes et Périco Legasse, journaliste et critique gastronomique.

Comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises, Jean-Michel Cohen a encore remis en cause le bio. Il a encore mis en avant que le bio ne relevait que du marketing ! Et, que manger bio n’apportait rien de plus au niveau nutritionnel. Certaines études sont venues contredire ce point récemment.

Mais, moi qui ne suis pas nutritionniste et encore moins une star de la télé, je ne mange pas exclusivement bio parce que les légumes vont m’apporter un plus nutritionnellement, mais parce qu’ils ne contiennent pas de pesticides et autres cochonneries.

On aura beau me dire que les légumes, produits par l’agriculture conventionnelle et intensive, ne dépassent pas les normes autorisées, mais, quand vous savez qu’une pomme ou un oignon sont aspergés de plus de 35 traitements, je ne sais pas vous, mais moi, je les fuis !

N’oubliez pas l’effet cocktail, dont j’ai parlé à plusieurs reprises sur mon blog. 1 résidu de pesticide + 1 résidu de pesticide + 1 résidu de pesticide… = des tas de pesticides qui vous empoisonnent à petit feu.

Depuis déjà pas mal d’années, les études scientifiques sont venues prouver que les pesticides étaient des perturbateurs endocriniens, dangereux pour la santé, surtout pour les embryons et les enfants. Une mère qui allaite son bébé et dont le corps contient des pesticides, contamine forcément son enfant et lui fait courir le risque d’être stérile ou de contracter un cancer plus tard. Bien entendu, les pesticides sont dangereux également pour les adultes !

Le Pr Séralini a même prouvé que les pesticides étaient plus dangereux qu’on ne le pense, à cause, notamment, de leurs adjuvants.

Périco Legasse est entièrement d’accord avec moi (ou je suis d’accord avec lui…). Pour lui, « Ce qu’on leur demande [aux fruits et légumes], c’est d’être sains, donc de ne pas faire du mal à l’organisme, ni à l’environnement ». Pour lui, le bio est un moyen de « préserver la terre » mais aussi de prévenir certaines affections.

Eh oui, c’est ce que l’on demande au bio : nous offrir une alimentation saine, saine pour notre corps et saine pour l’environnement.

Je ne suis pas là pour vous faire peur… Mais, si mes propos pouvaient vous convaincre de faire un peu plus attention à ce que vous mangez, ce serait bien.

Bien sûr, j’entends déjà les « le bio, c’est pour les riches », « le bio, c’est trop cher », « le bio, c’est pour les bobos », etc.

Eh bien, vous pouvez me croire ou non, je vous assure qu’il est possible de manger bio, sans dépenser des fortunes. Je le fais tous les jours !

Bien sûr, cela demande, de l’organisation, des astuces, de changer ses habitudes alimentaires, mais C’EST POSSIBLE !

Pour ceux qui doutent encore des bienfaits du bio sur la santé et l’environnement, je vous invite à regarder ce soir l’émission d’Elise Lucet : Cash Investigation, intitulée : Produits chimiques : nos enfants en danger.

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse