Choix de page

Manger bio, est-ce du snobisme réservé aux bobos ?

Manger bio, est-ce du snobisme réservé aux bobos ?

Cela fait des années que j’entends la même chose :

« le bio, c’est pour les bobos, c’est pour les riches »

ou « c’est une mode dans les milieux bobos »

ou « le bio, c’est réservé à une élite »

ou « le bio, ce n’est que du snobisme ».

Mais, pourquoi tant de haine ?

Non là, je crois que j’exagère un peu… Disons, plutôt, pourquoi tant d’ignorance ?

Si manger bio est une mode, cela signifie donc que manger bio est quelque chose de futile et que cela n’a aucune incidence sur la santé.

Pourtant, depuis pas mal d’années, les études scientifiques ont prouvé que le bio était meilleur pour la santé, car il évite de s’empoisonner avec les pesticides et autres intrants chimiques, utilisés par l’agriculture conventionnelle, même raisonnée. N’oubliez pas l’effet cocktail…

Cela fait des années que je mange bio

Au début, mon entourage n’était pas très convaincu par ma démarche. Il ne comprenait pas en quoi le bio – si cher ! – pouvait être mieux que les produits issus de l’agriculture conventionnelle, surtout que, comme ils disaient,

« il y a bio et bio »

ou « moi, je mange local, donc je ne crains rien ».

Ces arguments sont monnaie courante. Et, comme toujours, je réponds que le local ne garantit nullement la qualité des légumes ou des fruits. N’oubliez pas que certains petits maraîchers du coin ont encore dans leur grange des intrants chimiques interdits à la vente.

Pour moi, seuls le bio ET le local sont moins mauvais que les produits issus de l’agriculture conventionnelle.

À force, une partie de mon entourage s’est mis au bio, suite aux résultats probants des études scientifiques médiatisées.

Depuis quelque temps, un autre argument est mis en avant pour dénigrer le bio : il est réservé aux bobos !

Bon, là, cela me fait bien rire. En effet, les gens qui me connaissent vraiment savent pertinemment que je ne suis pas une bobo – j’en suis même très éloignée. Et, en plus, je ne roule pas sur l’or…

Pourtant, j’arrive à manger bio tous les jours de l’année !

Comment est-ce possible ?

 

Tout simplement, parce que j’ai appris à manger bio, sans forcément dépenser des fortunes.

À partir du moment où j’ai décidé d’adopter une alimentation plus saine – qui passe nécessairement par le bio -, pour préserver au mieux mon capital santé, j’ai mis tout en œuvre pour y parvenir.

 

  • Je cultive mes propres légumes et fruits, dans mon jardin (en permaculture et cultivé 100 % naturel). Certes, cela demande du temps et des efforts, mais cela vaut le coup
  • Je suis végétarienne. Donc, je ne consomme par les produits bios les plus chers, comme la viande ou les yaourts
  • Tout est Fait maison, chez moi. Donc, je n’achète que les produits de base. Ce sont les plats préparés qui coûtent horriblement cher
  • J’ai adopté une alimentation saine. Donc, je ne me goinfre pas et je mange en plus petite quantité. Je m’adapte à ce que j’ai dans mon jardin et mes placards. J’ai de la chance, en matière de cuisine, je suis créative ! Donc, je peux cuisiner sain et gourmand, avec très peu d’ingrédients
  • J’ai fait le choix de manger bio, donc je privilégie mon choix de vie. Donc, ma façon de consommer va dans ce sens…

 

Si vous aussi, vous pensez que le bio est réservé aux bobos, sachez que je ne consomme pas bio par pur snobisme ou parce que c’est à la mode. Je consomme bio, parce que j’essaie de faire en sorte d’être en bonne santé le plus longtemps possible.

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse