Choix de page

La viande sans viande, une solution d’avenir ?

La viande sans viande, une solution d’avenir ?

La viande sans viande, pour schématiser, c’est comme de la viande, mais sans que l’on ait eu besoin de tuer un animal pour la produire.

En fait, ce sont des substituts de protéines animales. Ces derniers ont de plus en plus de succès aux Etats-Unis et en Europe. Les ventes mondiales devraient augmenter de 6,4 % en 5 ans et atteindre 5 milliards d’euros.

Ils portent différents noms : substituts, simili-carnes, viandes végétales ou alternatives à la viande.

La viande sans viande, c’est quoi ?

Cette viande sans viande ressemble fortement à la viande.

Dans les rayons des supermarchés, vous pouvez trouver des burgers, des médaillons de bœuf, des steaks hachés, des nuggets de poulet, des cuisses de poulet, etc. Pour les plus riches, vous allez prochainement trouver de la viande de bœuf produite in vitro.

Vu l’engouement autour de ces substituts, les industriels se sont engouffrés dans le créneau. Ils sont parvenus à imiter la texture, les saveurs et les modes de cuisson de la viande. Ainsi, quand vous les cuisez, ils crépitent dans la poêle. Quand vous les mangez, vous avez le moelleux ou les filaments de la viande.

Ces substituts sont souvent à base de soja, un aliment riche en protéines végétales (pas le seul, comme vous le verrez plus loin…).

Personnellement, comme je boude les plats préparés industriels, je ne connais pas trop ce genre de produits. Je ne peux donc pas vous dire s’ils sont bons ou non. Bon, comme le marché est en pleine croissance, je suppose qu’ils ne sont pas si mauvais que cela…

Par contre, de mon côté, je pratique, de temps en temps, la viande sans viande. Je fais maison des Steaks de lentilles, des hachis au Tofu (pour des bolognaises ou des Hachis Parmentier), du seitan (au gluten de blé), des boulettes de lentilles, des ragoûts au tofu, des Galettes ou des pâtés. Mais, mes productions n’ont rien à voir avec ce que les industriels proposent. Elles sont plus saines et naturelles.

A même été ouverte récemment une Boucherie végétarienne à Paris. Je suis allée voir son site internet. Ils ont un choix assez large. Sont même affichés les différents ingrédients des produits proposés. C’est intéressant… et même plutôt inquiétant pour moi. Franchement, je ne crois pas que je deviendrais une adepte de ce concept. Je me contenterais de mes propres simili-carnés, faits avec quelques ingrédients très simples, sans ajout de lactose, de dextrose, d’huile de palme, etc.

Pourquoi de la viande sans viande ?

Je conçois parfaitement que des consommateurs se tournent vers ce genre de produits. Suite aux nombreux scandales (je vous renvoie à mon article sur le sujet : « Peut-on se réjouir des scandales alimentaires ?« ) qui ont touché la viande ces derniers temps, cette dernière n’a plus si bonne presse.

En plus, ce rejet de la viande a été conforté par la parution de nombreuses études qui sont venues confirmer que la viande était mauvaise pour la santé et pour l’environnement. La consommation de viande a ainsi diminué aux Etats-Unis et en Europe.

J’ai déjà abordé ces 2 points dans 2 de mes précédentes publications : « Manger moins de viande est bon pour la santé ! » et « Le bœuf est la source de protéine la plus polluante ».

Il est donc tout à fait logique que les substituts à la viande aient du succès. Ils sont censés être plus sains pour la santé et moins nocifs pour l’environnement (même si la composition de certains d’entre eux me laisse dubitative).

La viande sans viande constitue également un bon moyen de faire la transition entre un régime carnivore et un régime végétarien. Le passage de l’un à l’autre est moins brutal et beaucoup plus facile.

Toutefois, je pense que cela ne devrait constituer qu’un moyen de transition. A long terme, je ne suis pas certaine que la santé ou l’environnement ne seront pas impactés par ces produits. Je pense, notamment, à l’huile de palme ou au soja qui entrent souvent dans la composition de ces produits et qui sont à l’origine de la déforestation.

Comme je l’ai déjà signalée précédemment, je suis une adepte du Fait maison et je ne cautionne pas du tout les substituts à la viande que l’on trouve dans les supermarchés. Il suffit de regarder leur composition (qui fait plus de 10 lignes) pour s’en éloigner immédiatement !

Par quoi remplacer la viande pour faire le plein de protéines ?

 

Par contre, si vous souhaitez retrouver un peu de « viande » dans votre assiette, rien ne vous empêche de fabriquer vous-même vos substituts. Certaines de mes recettes sont assez bluffantes.

Pour moi, quand je cuisine de la viande sans viande, ce n’est nullement par nostalgie de la viande que j’ai mangée en abondance auparavant. C’est juste pour changer un peu. C’est aussi pour le côté pratique. C’est quand même pratique à mettre dans un Bun’s ou à manger avec des légumes. Ils ont une forme et une consistance agréables.

Depuis le temps que je suis végétarienne, je peux vous assurer que je ne suis nullement nostalgique de la viande. Elle ne me fait plus du tout envie et je n’ai pas besoin d’en retrouver la texture ou le goût !

En tout cas, ce n’est nullement par peur de manquer de protéines que je cuisine, de temps en temps, des simili-carnés. En effet, ce n’est pas en étant végétarienne (et même végétalienne de plus en plus souvent) que je risque des carences en protéines. D’abord, je continue à manger les œufs de mes poules et de mes canes. Je continue à manger du fromage (de plus en plus rarement). Et, j’ai une alimentation équilibrée, qui me met à l’abri des carences.

Toutefois, si vous souhaitez devenir végétarien et que vous craignez les carences, sachez qu’en dehors de la viande, il existe des tas d’aliments riches en protéines végétales.

D’abord, si votre alimentation est variée et équilibrée, même sans viande, vous n’aurez pas de carences en protéines !

Ensuite, les protéines végétales, vous en trouvez, en quantité plus ou moins grande, dans le soja comme le Tofu (un grand classique), dans les algues, dans les légumineuses, dans les céréales, dans les graines, dans les oléagineux (amandes, arachide, noix…), dans les légumes.

Ainsi, il vous suffit de manger dans la journée au moins des légumes, des céréales et des légumineuses pour faire le plein de bonnes protéines végétales.

Voici quelques-unes de mes recettes saines et naturelles

 

Ces recettes sont tirées de mon blog Les Gourmandes Astucieuses, mon blog de recettes (pas à pas) végétariennes, saines et gourmandes.

En cliquant sur les photos, vous accéderez à la recette…

 

La viande sans viande, une solution d’avenir ?

 

En tout cas, ne vous faites pas d’illusion. Ne croyez pas que parce que les substituts de viande font de plus en plus d’adeptes que l’élevage et l’abattage des animaux vont diminuer pour autant.

En effet, les pays émergents comme la Chine ou l’Inde sont devenus de grands consommateurs de viande. Ce qui est dommage puisqu’ils avaient auparavant un régime alimentaire plutôt sain. Etant donné leur nombre d’habitants, vous pouvez facilement imaginer les nombreux élevages industriels qui seront créés pour satisfaire ces appétits !

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse