Choix de page

Etat d’urgence alimentaire au Vénézuéla

Etat d’urgence alimentaire au Vénézuéla

Le Vénézuéla souffre de pénuries de produits de première nécessité. Mon article date de février 2016. En 2017, la situation ne s’est pas améliorée !

Queues devant les supermarchés, pillages, marché noirs… sont monnaie courante dans le pays. Les risques de famine sont bien réels.

Pour faire face, le Gouvernement veut mettre en place un plan de sécurité alimentaire. Il en appelle à la FAO et à l’Unicef pour les aider.

De leurs côtés, les députés de l’opposition (majoritaires) ont forcé le Président Nicolas Maduro (un socialiste du XXIème siècle) à prendre des mesures pour relancer la production des produits de base. Il faut dire que depuis 2007, à grand renfort d’expropriations, la production agricole a baissé de 87 % ! Et, 4 millions d’hectares ne produisent rien.

En attendant, le pays a bien du mal à payer sa dette auprès des fournisseurs étrangers. Entre 2014 et 2014, le pays a connu une inflation des prix de 140 % !

1 an après, la situation a empiré : le Parlement parle de « crise humanitaire » sur le plan alimentaire.

La pénurie touche 68 % des produits de base et l’inflation serait de 1.660 % en 2017, selon le FMI ! Le 1/3 de la population ne mange qu’un repas par jour ! La moitié est en situation de pauvreté extrême !

Photo : Médiapart + La Croix

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*