Choix de page

Devez-vous continuer à manger du poisson ?

Devez-vous continuer à manger du poisson ?

En tant que végétarienne, je ne mange ni viande, ni poisson. Or, je me suis rendue compte que, dans mon blog, je parle surtout de la viande et jamais du poisson. C’est chose réparée aujourd’hui !

Tout comme la « viande », le poisson est largement exploité et subit des atrocités quand il est pêché mais aussi quand il est élevé dans des piscines.

Du fait de la surpêche, des variétés de poissons connaissent un déclin certain, qui ne fait que s’accroître d’année en année.

Les navires industriels parcourent le monde pour piller la ressource. Ils vont de plus en plus profonds pour trouver des poissons en plus grande abondance.

Mais, là aussi, il y a surexploitation et déclin de la ressource, d’autant plus qu’en profondeur, les poissons mettent plus de temps à se reproduire et à grossir.

Récemment, un chercheur a montré que les chiffres de la pêche mondiale sont largement sous-évalués et que le déclin de la ressource est beaucoup plus élevé qu’on ne le pense.

En outre, les océans sont pollués, donc les poissons qui y sont pêchés contiennent des métaux lourds, comme le mercure.

Et, plus le poisson est grand, plus il en contient, puisqu’il a mangé un poisson plus petit que lui pollué, qui lui-même a mangé un plus petit poisson pollué et ainsi de suite. Au final, la dose de métaux lourde augmente au fur et à mesure…

Certains industriels pensent avoir trouvé la solution en pratiquant l’élevage. Or, ce dernier est loin d’être inoffensif pour les poissons, pour la santé humaine et pour l’environnement.

Les poissons d’élevage sont nourris avec du poisson, qui continue à être surpêché. Certains leur donnent de la farine au contenu douteux et dangereux (antibiotiques, pesticides et autres produits chimiques). Et, tout ceci se retrouve dans la chair du poisson, qui est ingurgitée par les consommateurs !

D’autres leur donnent des végétaux, qu’il faut produire sur terre, ce qui occupe des terres agricoles qui pourraient servir à nourrir les populations.

Enfin, d’un point de vue environnemental, l’élevage pollue les océans à cause des excréments des poissons et de tous les produits chimiques (antibiotiques, antifongiques, pesticides, etc.) que l’on met dans les piscines pour soigner les poissons ou pour les empêcher d’avoir des poux.

Il ne faut pas oublier non plus le fait que certains poissons se sauvent de leur prison et contaminent les poissons sauvages, quand ils sont porteurs d’un virus.

Aujourd’hui, plus de 50 % des poissons consommés sont des poissons d’élevage !

De tous les points de vue, le poisson est mauvais pour la santé et l’environnement, même le poisson des rivières qui, elles, sont polluées, entre autres, au PCB.

Petit rappel : les Oméga 3, on ne les trouve pas seulement dans les poissons gras, il y en a aussi dans les graines de lin, les algues, les amandes, les noix, le tofu, l’huile de colza, etc.

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse