Choix de page

Devenir végétarien, est-ce facile ?

Devenir végétarien, est-ce facile ?

Bon, là, c’est délicat, je vous ferais bien une réponse de Normand : “Ca dépend…”

Vous n’êtes pas plus avancé…

En fait, effectivement, cela dépend des personnes.

Par exemple, pour moi, cela a été très facile.

Pourtant, j’aimais beaucoup la viande et j’en ai bien mangée durant toute ma jeunesse.

Je la cuisinais. J’ai même découpé et vidé des lapins, des cailles, du poulet ou du poisson. Et, cela ne me déplaisait pas du tout…

Puis, il y a plus de 10 ans, j’ai commencé à diminuer ma consommation de viande, pour des raisons financières, au départ.

Mais, petit à petit, je me suis rendue compte que je pouvais me passer facilement de viande.

Toutefois, j’ai mis quelques temps, avant de devenir totalement végétarienne. J’avais peur pour ma santé.

J’avais toujours entendu dire que notre corps a besoin de protéines et que les meilleures se trouvaient dans la viande…

Foutaises !

Qu’est-ce qui m’a fait franchir le pas ?

J’ai lu des tas d’études (américaines notamment) sur le végétarisme. Je me suis renseignée davantage pour éviter de commettre des erreurs.

Par la suite, le livre de David Servan-Schreiber “Anticancer m’a confortée dans l’idée que j’avais pris la bonne voie.

Il y écrit, entre autre, qu’il est préférable de diminuer sa consommation de viande et que devenir végétarien est encore mieux, pour préserver sa santé.

Et, toutes les études que j’ai lues et que je continue de lire sur le végétarisme me convainquent, chaque jour, que j’ai fait le bon choix.

Bien sûr, être végétarien ne s’improvise pas. Notre corps a effectivement besoin de protéines pour fonctionner.

Il existe quantité de protéines végétales (dans le soja, en association légumes, céréales et légumineuses, par exemple).

Donc, je ne risque pas de manquer de protéines, ni d’autres nutriments comme le calcium, d’autant plus que je suis végétarienne et non végétalienne.

Je continue à manger du fromage (de chèvre ou de brebis essentiellement) en très petites quantités et des oeufs (de mes poules).

Attention, je ne dis pas que les végétaliens sont carencés. Pas du tout, mais là, il faut être encore plus attentif.

Donc, pour moi, devenir végétarienne a été facile.

D’ailleurs, à partir du moment où vous prenez soin de votre santé, le passage au végétarisme se fait très facilement.

De très nombreuses études sont venues prouver et viennent prouver chaque jour les bienfaits du végétarisme sur la santé

Bien entendu, je ne suis pas là pour faire du prosélytisme, chacun fait ce qu’il veut.

Personne, dans mon entourage, n’est végétarien. Et alors, cela ne m’empêche pas de les voir.

Je sais parfaitement  qu’un certain nombre d’entre eux ne jurent que par la viande. Ils sont libres.

Par contre, beaucoup ont commencé à diminuer leur consommation de viande…

Maintenant que je suis végétarienne depuis pas mal de temps, la sauvegarde des animaux est devenue une raison supplémentaire de rester végétarienne. Je m’expliquerai sur le sujet dans ma prochaine note…

Pour aller plus loin…

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites