Choix de page

Comment changer vos habitudes alimentaires ?

Comment changer vos habitudes alimentaires ?

Si vous estimez que votre mode d’alimentation ne vous  convient plus totalement, faites en sorte de le changer. Rassurez-vous, ce n’est pas aussi difficile qu’il y paraît.

Cela demandera plus ou moins de temps suivant les personnes.

Allez-y pas à pas

 

Un changement à la fois est la meilleure façon d’avancer. Si vous continuez à faire des écarts de temps en temps, peu importe. L’essentiel est que vous rectifiez le tir le jour d’après.

Moi-même, je n’ai pas toujours été exemplaire. Il m’est arrivée d’en faire, surtout au début. Là, depuis toutes ces années, je n’en fais pratiquement plus.

Attention, je n’ai rien du tout d’une surhumaine. Mais, au fur et à mesure de mes recherches sur la nourriture, sur le bio, sur le végétarisme, sur les aliments-santé, sur les cochonneries que l’on met dans les aliments, je ne peux plus faire machine arrière.

Sur mon site, vous aurez accès, très régulièrement, aux résultats de ces recherches, études scientifiques à l’appui. Et, je suis persuadée que vous allez, vous aussi, vouloir, changer votre mode d’alimentation, s’il vous semble mauvais.

Les mauvaises habitudes sont tenaces

reussite

 

J’ai une amie qui a mis plusieurs années à ne plus boire de Coca ligth après son déjeuner, à la place du café. C’était devenue une drogue pour elle. Elle a fini par ne plus en boire.

Pourtant, elle connaissait parfaitement les méfaits de cette boisson remplie, notamment, d’additifs. Elle savait depuis longtemps que l’aspartame était très mauvais pour sa santé.

Elle a persévéré et a réussi. Elle n’a plus bu une goutte de Coca depuis plusieurs années et elle ne s’en porte pas plus mal.

Rien ne vous empêche de triompher aussi d’une de vos mauvaises habitudes. Il suffit de le désirer et de s’en donner les moyens.

C’est un peu comme arrêter de fumer. Tout le monde sait que c’est mauvais pour la santé, pourtant il y a encore beaucoup de fumeurs.

Faut-il pour autant les blâmer ou les critiquer ?

Non. A partir du moment où ils auront le déclic, ils feront en sorte d’arrêter.

C’est la même chose pour la nourriture. A partir du moment où vous aurez pris conscience que vous vous empoisonnez à petit feu, en ingurgitant les mauvais aliments, vous allez décider de changer vos habitudes alimentaires. C’est aussi simple que cela.

Et, vous continuerez en voyant que c’est facile.

Soyez partisan du “moins pire”

 

Ne partez pas perdant dès le départ.

Surtout, ne vous maudissez pas s’il vous arrive de faire quelques écarts.

Ne vous mettez pas la pression en voulant tout changer, d’un coup.

Ne vous dites pas que vous n’y arriverez jamais, que c’est trop dur.

C’est la meilleure façon de renoncer.

Enfin, sachez que votre façon de vous nourrir ne sera jamais parfaite ! La pollution extérieure et intérieure, les aléas extérieurs, le mode de cuisson, les récipients et les instruments employés lors de la préparation et de la consommation, sont autant d’éléments sur lesquels vous n’avez pas tous pouvoirs.

Certes, vous pouvez tenter de limiter les dégâts mais vous n’y parviendrez jamais totalement.

 

Ne dites jamais que votre façon de vous alimenter est la meilleure de toute. Ce n’est pas vrai.

Faites en sorte qu’elle soit tout simplement la moins pire. C’est déjà pas mal…

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse