Choix de page

Comment avoir des légumes du jardin sans potager ?

Comment avoir des légumes du jardin sans potager ?

Je parle bien de vrais légumes du jardin, ceux cultivés dans un potager et non pas ceux achetés sur le marché, chez des petits producteurs ou dans des AMAP, par exemple. Ces derniers sont certainement très bons, s’ils sont bios.

A une époque où l’on recherche de plus en plus l’authentique et le fait-maison, beaucoup, s’ils en ont la possibilité évidemment, se remettent au jardinage et au potager.

Et, il n’est pas nécessaire d’avoir un grand terrain pour pouvoir récolter de bons légumes et même des fruits.

Il suffit d’appliquer les bonnes méthodes pour rentabiliser sa surface et faire preuve d’ingéniosité. Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à Cultivez l’autonomie, créez votre jardin nourricier d’Isabelle Brunet. De la graine à la récolte, tout y est détaillé…

Oui mais, si vous n’avez pas de terrain, comment faire pour récolter de bons légumes du jardin ?

Vous avez plusieurs possibilités qui tendent à se développer de plus en plus :

– Les Incroyables Comestibles

Ces jours-ci, on en parle de plus en plus. Au départ, quand j’ai lu cet article Connaissez-vous le mouvement des incroyables comestibles ? , en mai 2012, j’ai été un peu dubitative.

L’idée est la suivante : les habitants de communes ou de quartiers de grandes villes cultivent des légumes ou des fruits sur les terrains du domaine public et tout le monde peut récolter ce qui pousse ! Concept assez révolutionnaire, né en Angleterre, mais qui fait de plus en plus d’adeptes en France.

– Les jardins partagés

Comme leur nom l’indique, il s’agit de partager des terrains entre différents habitants d’un quartier ou d’une commune ou d’une ville.

En dehors des récoltes, ces endroits sont des lieux de partage et de convivialité.

Je vous renvoie au site Le jardin dans tous ses états pour voir si de tels lieux existent dans votre région.

– Les jardins familiaux (anciennement jardins ouvriers)

La dénomination a changé et est devenue plus large. Sur un grand terrain, de petites parcelles sont confiées à des habitants d’un quartier ou d’une commune.

Tout le monde visualise parfaitement ces lieux, le long des routes. C’est un lieu où les gens de Cité, par exemple, peuvent s’évader de leur quartier et surtout faire de sacrés économies en cultivant leurs propres légumes.

Malheureusement, les listes d’attente sont longues…

Il existe une Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs.

– Les trocs de légumes

Si vous avez trop de légumes, rien de vous empêche de les distribuer ou de les échanger avec d’autres légumes.

Un site Troc-légumes a été créé pour recenser les annonces. Attention, tout n’est pas gratuit…

– La culture du jardin d’un sénior

Les personnes âgées ont parfois la chance d’avoir un grand terrain mais ils ont de plus en plus de mal à faire leur potager.

Certains invitent des gens plus jeunes désireux de récolter leurs propres légumes, à venir cultiver leur jardin.

En échange, ils récupèrent une partie de la récolte, mais surtout ils voient du monde et sont moins seuls. En plus, ils peuvent parfois donner de très bons conseils.

Ce concept ne concerne pas uniquement les séniors. Des particuliers de tous âges peuvent aussi prêter leur jardin.

Le site Prêter son jardin.com recense les différentes propositions, classées par région.

Si vous désirez cultiver vos légumes sans potager, vous avez donc l’embarras du choix !

Si j’ai oublié certaines choses, n’hésitez à me le dire.

 

Pour aller plus loin…

 

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites