Choix de page

Cantines : à quand l’amélioration des repas ?

Cantines : à quand l’amélioration des repas ?

Dernièrement, j’ai lu une info intéressante.

En fait, le titre m’a de tout de suite attirée : Des gérants de cantines scolaires formés à l’amélioration de l’alimentation.

Je me suis dit : “Ouf ! enfin… on commence à s’intéresser à ce que mange les enfants dans les cantines !”

Mais, quand j’ai lu l’article, j’ai été interloquée.

En fait, il s’agissait d’un article de Abidjan.net, un site d’informations de la Côte d’Ivoire. Le journaliste y relatait la formation suivie par les gérants de cantines scolaires du pays les incitant à ajouter, dans les repas, des sachets de produits vitaminés, afin d’améliorer la croissance des élèves.

Et, rendez-vous compte, les établissements scolaires ont été richement dotés cette année. Ils ont reçu “une dotation de 24 tonnes de riz, 60 pots de 20 litres d’huile et des boîtes de sardines pour leurs 45 cantines.”

Qu’en est-il France ?

Quand on voit ce que mange les enfants français dans certaines cantines, dans un pays, la France, où l’opulence existe bel et bien, il y a de quoi se poser des questions…

Certains agriculteurs et producteurs français produisent des aliments d’une excellente qualité, qui pourraient parfaitement servir à nourrir les enfants dans les cantines.

Je suis certaine que vous en connaissez, autour de chez vous, ces amoureux de leur métier, qui seraient prêts à fournir les cantines.

Bon, c’est vrai, certaines communes ont déjà fortement amélioré les choses.

Certaines proposent des repas entièrement bios. Certains cuisiniers scolaires cuisinent même des légumes frais et font un effort, aidés par des nutritionnistes, pour équilibrer davantage les repas.

Malheureusement, ce sont des cas exceptionnels.

Beaucoup de cantines françaises sont à la traîne…

A côté de cela, certaines cantines continuent à ouvrir des sachets plastiques remplis d’une mixture à réchauffer, à proposer des œufs  en bouteille ou en poudre, à recevoir les repas des enfants dans des grands bacs blancs en plastique qu’il suffit de réchauffer pour les servir aux enfants, à servir des sauces infâmes

Bon, il parait que servir des repas de cette sorte, c’est nécessaire pour des raisons sanitaires et d’hygiène.

Les repas sont ainsi préparés dans de grandes cuisines centrales, dirigées par de grands groupes agro-alimentaires. Certes, les risques sont limités mais cela ne se fait-il pas au détriment du goût des aliments proposés ?

Les repas sont-ils préparés avec des aliments sains, naturels, sans additifs ni conservateurs ?

Oh là, là, je crois que c’est trop en demander…

Des améliorations réelles ?

 

Oui, c’est vrai, avec l’entrée des diététiciens dans les cantines, les repas sont plus équilibrés et plus diversifiés qu’avant. Les enfants ont même droit à un menu bio de temps en temps. Ils ont même parfois une pomme ou un yaourt bio.

Ouf, les communes sont couvertes : elles proposent du bio aux enfants !

A mon avis, ça ou rien, c’est du pareil au même. Ces communes veulent juste se donner bonne conscience et faire croire aux familles qu’ils se préoccupent de la santé de leurs enfants.

Et, quand on entend des cuisiniers de cantine dire : “il y a bio et bio… » ou “la nutritionniste nous embête avec ses recommandations : faire plus de légumes frais, proposer des plats plus équilibrés et qui changent souvent…” (là, j’ai un peu édulcoré les propos…), on se demande si on ne marche pas sur la tête.

 

Alors, quand on a la chance d’habiter la France, où certains agriculteurs et producteurs ont pour but unique de produire des aliments bons pour la santé, j’ai du mal à comprendre pourquoi certains enfants mangent si mal à la cantine !

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Commentaires récents

    Mes autres blogs et sites