Choix de page

Les bienfaits de l’huile d’olive

Les bienfaits de l’huile d’olive

L’huile d’olive fait partie des aliments-santé. Elle est une base essentielle du régime méditerranéen et crétois, tant vanté depuis des années.

Si vous suivez mes recettes sur Les Gourmandes Astucieuses, vous vous êtes rendu compte que j’utilise beaucoup d’huile d’olive (pour les cuissons et l’assaisonnement), un peu moins l’huile de colza (essentiellement pour les assaisonnements, car elle ne supporte pas la chaleur) et l’huile d’arachide (pour les cuissons plus intenses comme les fritures, car elle supporte la chaleur).

Comme toutes les huiles n’ont pas les mêmes vertus, je préfère varier. Ainsi, comme l’huile d’olive est assez pauvre en oméga 3, il est préférable de la coupler avec l’huile de colza qui en contient davantage.

Bien sûr, je n’utilise jamais de beurre ni encore moins de margarine.

Pourquoi privilégier l’huile d’olive ?

L’huile d’olive a des propriétés exceptionnelles.

  • Elle est riche en acide gras mono-insaturés (acide oléique) qui permet de produire du bon cholestérol, au détriment du mauvais cholestérol. Elle contribue donc à prévenir les maladies cardiovasculaires, ainsi que les pertes de mémoire ou les facultés intellectuelles liées à l’âge.

Des études ont d’ailleurs montré que les habitants du Sud de la France, grands consommateurs d’huile d’olive, avaient moins de maladies cardiovasculaires que les habitants du Nord de la France.

Les acides gras mono-insaturés permettent également de réguler le diabète de type 2 (en contrôlant la glycémie) et de réduire l’hypertension.

  • Elle est riche en antioxydants, comme la vitamine E ou des polyphénols, qui permettent de retarder le vieillissement cellulaire. Elle contient aussi des vitamines A, B et K.
  • Elle semblerait également prévenir certains cancers, comme le cancer du sein ou du côlon. Mais, là, soyons prudents, attendons des études plus nombreuses, d’autant plus que beaucoup de facteurs interagissent dans l’apparition des cancers. S’il suffisait d’utiliser l’huile d’olive, ce serait facile…
  • Elle permet également de mieux digérer et a un impact gustatif indéniable : un plat avec de l’huile d’olive semble être plus appétissant. Pour les gourmands, cela ne semble pas une bonne nouvelle, mais, pour les personnes âgées qui ont plus de mal à manger, c’est un point positif. Elle est aussi laxative.
  • L’huile d’olive est également excellente pour la peau : elle permet de la garder douce, de soigner les mains rouges ou gercées et de limiter la rugosité des coudes. Elle permet aussi d’avoir les cheveux plus brillants et d’avoir les ongles moins cassants.

Quelle huile d’olive choisir ?

L’idéal est de choisir une huile d’olive première pression à froid, vierge extra bio. C’est ce que j’utilise, mais j’avoue, j’achète celle dont le prix est abordable.

Le choix et les prix sont vastes. Il est difficile de s’y retrouver, d’autant plus que l’huile d’olive est devenue à la mode depuis une quinzaine d’années, avec la mise en avant du régime crétois.

Regardez bien les étiquettes et intéressez-vous à la provenance de l’huile. Si rien n’est indiqué, c’est qu’il s’agit d’un assemblage d’huiles provenant de différents pays.  Le mieux est de choisir des huiles d’appellation d’origine. Mais, le prix sera forcément plus élevé. Enfin, méfiez-vous des trucs de marketing : une belle bouteille et un beau nom ne préjugent nullement du contenu !

Le goût de l’huile varie également à l’infini. Suivant le lieu de production, le terroir, les saveurs changent, comme le vin.  Les grands crus coûtent une petite fortune. Si vous pouvez vous en acheter, réservez-les pour les déguster sur du pain ou en assaisonnement. Sinon, les huiles plus simples, dont la saveur n’est pas si subtile, sont polyvalentes.

Comment cuisiner l’huile d’olive ?

L’huile d’olive s’utilise pour l’assaisonnement. Elle se marie parfaitement avec des tomates, de la salade ou des carpaccios de légumes crus.

Elle peut aussi s’utiliser en cuisson. Là, attention, elle supporte la chaleur, davantage que l’huile de colza, mais jusqu’à un certain point, surtout l’huile extra vierge : au-delà de 180°, elle brûle ! Elle va se mettre alors à fumer, ce qui est mauvais pour la santé. Pour les fritures, préférez donc l’huile d’arachide.

Vous pouvez utiliser votre huile d’olive pour cuire tous vos plats, pour faire des marinades pour des grillades de légumes, pour faire une sauce blanche (à la place du beurre et surtout de la margarine), pour faire des légumes confits, etc.

Sinon, vous pouvez également en mettre dans vos appareils à gâteaux. Non, non, n’ayez pas peur. En fait, ce que je n’ai pas encore dit, c’est que le goût de l’huile d’olive disparaît à la cuisson. Donc, à la fin, vous obtiendrez un gâteau non pas à l’huile d’olive, mais au goût neutre. C’est très intéressant pour éviter de consommer du beurre ou pour remplacer les purées d’oléagineux.

Rendez-vous sur mon site de recettes saines et gourmandes, Les Gourmandes Astucieuses, pour avoir de nombreux exemples de cuisson à l’huile d’olive.

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Commentaires récents

Mes autres blogs et sites