Choix de page

Alzheimer : 73 % des Français croient en la prévention

Alzheimer : 73 % des Français croient en la prévention

Depuis de nombreuses années, des études scientifiques montrent qu’il est possible de ralentir l’apparition des symptômes de la maladie d’Alzheimer, en adoptant une bonne hygiène de vie.

Cela passe par la pratique d’une activité physique assidue, par une alimentation saine (régime méditerranéen), par des activités intellectuelles régulières et par une vie sociale épanouie.

Ces éléments de prévention ne sont pas tous connus par les Français interrogés. L’activité physique vient en tête (78 %). Vient ensuite l’activité intellectuelle (58 %). En queue de peloton vient l’alimentation saine (20 %).

Le souci dans tout ça, c’est que 32 % des Français pensent que la maladie d’Alzheimer est une fatalité. Donc, pour eux, cela ne sert à rien de faire attention à ce que l’on mange et à notre hygiène de vie.

Mais, maintenant que des études scientifiques nombreuses ont pointé, précisément, les éléments qui peuvent prévenir la maladie, n’est-il pas idiot de ne pas les prendre en compte ?

Enfin, tout le monde sait que les maladies cardiovasculaires, la majorité de l’obésité, certains cancers ont pour origine la malbouffe et ce n’est pas pour autant que tous les Français font attention à ce qu’ils avalent !

Est-ce un problème d’information ?

A l’heure actuelle, le consommateur a toutes les cartes en main pour savoir ce qui est bon ou mauvais pour lui, même si, l’on ne sait pas encore tout…

Est-ce un problème de déficience intellectuelle ?

Par moment, je me le demande. Quand on voit ce que certaines personnes mettent dans leurs caddies, c’est à se demander si elles savent réellement ce qu’elles font. Peut-être qu’elles se disent simplement que si le supermarché le vend, c’est que c’est bon…

Est-ce un problème budgétaire ?

Là, je ne suis pas d’accord. On peut parfaitement manger sainement, sans dépenser forcément beaucoup d’argent ! Je sais de quoi je parle…

Il existerait peut-être une solution pour que tout le monde adopte enfin une alimentation la plus saine possible : les industriels ne devraient plus fabriquer ces cochonneries !

Je sais, les enjeux financiers sont tellement importants que je rêve.

Toutefois, une autre solution existe : le consommateur ! C’est à lui de choisir ce qui est bon pour lui ! Pour certains, il faudra peut-être leur prendre la main, mettre des feux verts ou des feux rouges pour bien comprendre ce qui est bon ou mauvais… mais, c’est tout à fait jouable.

 

Sondage Ifop du 13 septembre 2016 sur un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

À propos de l'auteur

katygawelik

Administratrice du site. Experte en cuisine saine, gourmande et végétarienne. Passionnée de cuisine.

Laisser une réponse